Histoire de la maison

La bijouterie du 8 rue sainte Catherine est la plus vieille bijouterie nantaise encore en activité.

6 joailliers s’y sont succédés depuis le début des années 1900.

Quevarec

Au début du 20e siècle, un joaillier Breton, Jules Marie Quevarec, fonde la maison au 8 rue sainte Catherine à Nantes.

 

Cotonnat

Toute l'équipe de la joaillerie devant l'entrée du 8 rue sainte Catherine en 1936
Equipe Cotonnat en 1936

Armand Cotonnat, poursuit l’activité suite à la guerre 14-18. Il s’associe en 1923 à Jules Marie Quevarec. Dans la photographie ci-dessus, on peut voir l’équipe en  1936 devant le 8 rue sainte Catherine. A l’époque, ils travaillaient à l’étage.

Monnier

C’est le joaillier André Monnier, qui reprend la maison en 1959. Alors joaillerie en chambre, 5 personnes y travaillent.

Ses créations phares étaient les solitaires et les bagues entourage (marguerite, pompadour…) dans la mode de l’époque.

Stockell

En 1979, le joaillier Michel Stockell reprend la suite d’André Monnier.

Sur la photographie en haut de cette page, on peut voir M. Stockell associé avec M. Monnier et l’équipe de l’époque autour de l’établi.

Contrairement à la joaillerie de l’époque qui s’était industrialisé avec des marteaux à sertir et des perceuses électriques, Stockell tenait à ce que les apprentis soient formés aux techniques traditionnelles en travaillant le métal à la main.

Il réalise des classiques de l’époque : bague entourage, le solitaire mais surtout créé des bijoux originaux.

Goudy

En 1983, le joaillier Goudy, reprends la maison. Une forte partie de son activité est consacrée à la sous-traitance.

Petit

En 1987, André Petit,  rachète l’atelier. Il  transforme cette joaillerie de chambre en boutique et se consacre à la clientèle particulière.

André Petit travaille toujours sur l’établi d’origine de la maison dans la tradition joaillière.